Interac - Voir Tout

« L’employeur », habituellement établi à l’étranger, se fait passer pour une entreprise légitime qui, sur des sites Web de recrutement, cherche un représentant au Canada. Le travail consiste à accepter les paiements de clients canadiens pour le compte de cette entreprise étrangère, puis de transférer une partie des sommes à l’étranger. Comme exigence essentielle pour le poste, l’employeur veut que l’employé soit un client des services bancaires en ligne et puisse recevoir des fonds par voie électronique avec le service Virement Interac.

Une fois que l’employé a reçu les fonds dans son compte, on lui demande de les transférer à une adresse à l’étranger au moyen d’un service de virement télégraphique. L’employé, à titre d’agent de transfert, reçoit comme paiement un pourcentage des fonds qu’il a reçus et transférés. Cette opération sert souvent de couverture pour des activités illégales dont l’employé ignore tout, mais dont il peut quand même être accusé en tant que complice.